ENGLISH
Connexion :
> Accueil > Programmes > Animaux Trop Humains - Homosexualité Animale

Détails

Année : 2004-2006

Producteur(s) : Saint Thomas Productions, France 5, France 3, Canal+, National Geographic Channels

Durée : 11x52 mn

Format : Digital Beta, Super 16mm

Distributeur(s) : Saint Thomas Productions

Récompenses :
Festival International du Film sur la Vie Sauvage
Missoula, Montana USA 2001 2005
Finaliste pour le prix du Meilleur Documentaire Télévisé
Prix pour la réalisation d’un sujet controversé

Festival International du Film de Ménigoute
France, 2005
Prix «Nature et Découverte» récompensant le meilleur documentaire à vocation pédagogique

Vendée Nature, le Festival de l’Insolite
Vendée- 2006
Deuxième Prix

Wildscreen
Bristol, Angleterre - 2002
Finaliste

Festival International du Film de l’Insecte
Narbonne - 2003
Prix spécial du Jury

Festival du Film de la Nature Valvert
Bruxelles, Belgique - 2003
Prix du Commentaire

5e FIFALE
Rabat, Maroc – 2004
Cigogne de Bronze

Festival de l’oiseau et de la Nature
Abbeville, Somme - 2004
Mention spéciale du meilleur scénario et des meilleurs effets spéciaux

Jackson Hole Wildlife Film Festival
USA
Finaliste

Partager cette vidéo

Lien :

Embed :

Plus d'images

Cliquez pour agrandir

Cette série scientifique de 11 épisodes de 52 minutes remet en question la scission que nos cultures ou nos religions ont tenté d’établir entre l’homme et l’animal.

Episodes dans cette série

Homosexualité Animale

Auteur(s) : Bertrand Loyer, Jessica Menendez, Stéphane Alexandresco
Réalisateur(s) : Bertrand Loyer, Jessica Menendez, Stéphane Alexandresco

Au coeur du débat qui secoue notre société, voici une explication évolutionniste de l'homosexualité, reposant sur une démonstration cautionnée par les plus grands scientifiques de la planète. En prenant soin d'éliminer le cas des animaux domestiques, captifs ou manipulés, le documentaire illustre les différents comportements homosexuels repérables dans toutes les classes du règne animal en liberté. Ce documentaire polémique remet en cause les théories Darwiniennes de l'évolution, à l'aide d'une démonstration par l'image...


La Médecine Animale

Auteur(s) : Bertrand Loyer, Jacqueline Farmer
Réalisateur(s) : Jacqueline Farmer

Tout comme nous, les animaux sont exposés aux parasites et aux microbes porteurs de maladies. Mais comment y survivent-ils? De récentes recherches montrent qu’ils utilisent comme traitement des plantes et des insectes. Ils n’appliquent pas seulement des produits sur leur peau, mais prennent vraiment des médicaments : les singes capucins frictionnent des agrumes contre leur fourrure, les chenilles mangent de la ciguë vénéneuse, et on a même vu des cerfs herbivores mâcher les pattes d’oiseaux encore vivants. Pour découvrir comment les animaux combattent la maladie, ce film nous emmène autour du monde à la recherche des secrets de la médecine animale. Que savent-ils de leur santé? Comment la médecine se transmet-elle d’une génération à l’autre? Et surtout, que pouvons nous apprendre des animaux?


Language Animal

Auteur(s) : Bertrand Loyer, Keebe Kennedy
Réalisateur(s) : Keebe Kennedy

Une légende indonésienne raconte que les singes peuvent parler mais qu’ils préfèrent se taire. Les animaux parlent-ils des langues que nous ne comprenons pas? Est-ce simplement parce qu’il nous manqué le bon dictionnaire ou le langage est-il le propre de l’homme au sein du royaume animal? Les oiseaux chantent, les lions rugissent et les chimpanzés --, mais tous ces sons ont-il une signification? Ce documentaire d’une heure nous met à l’écoute de tous les sons produits par les animaux dans la nature et nous fait découvrir le travail de scientifiques qui passent leur temps à essayer d’établir des conversations avec les animaux. Des perroquets en passant par les orques le documentaire cherche à répondre à la question: existe-t-il un langage chez les animaux?


La Politique Animale

Auteur(s) : Bertrand Loyer, Guillaume Poyet
Réalisateur(s) : Guillaume Poyet

L’homme n’est pas le seul animal social. Début 2001, le primatologue Franz de Waal publie ses travaux sur le groupe de chimpanzés du zoo d’Arnhem, en Hollande. Il a mis au jour la présence de rites si subtils et si élaborés qu’ils témoignent, selon lui, d’une véritable organisation «politique», jetant ainsi les bases d’un débat qui remue aujourd’hui le monde scientifique. L’homme ne serait donc plus le seul «animal politique» comme le définissait Aristote... Calcul intentionnel, coalitions, médiation ont été mis en évidence chez les chimpanzés. Bien avant que l’homme se soit approprié la politique, la nature avait déjà mis en place chez les autres sociétés animales de multiples stratèges politiques allant du plus guerrier au plus égalitaire : esclavagisme chez les fourmis, fief et droit de véto chez les babouins hamadryas, jusqu’à la démocratie chez les cerfs. Les biologistes se sont même rendu compte que certains traits de caractères qu’un politicien use pour arriver à ses fins peuvent se retrouver dans les mœurs d’autres espèces animales. Savoir dominer, réunir, séduire un public, le manipuler et ruser ne constituent plus une forme d’intelligence que l’homme pensait sienne. La barrière s’est rompue, le piédestal que l’homme s’était construit s’effrite de plus en plus grâce aux récentes découvertes que les biologistes font parmi les sociétés animales du monde entier.


Adoption Animale

Auteur(s) : Bertrand Loyer, Jacqueline Farmer
Réalisateur(s) : Jacqueline Farmer

L’altruisme, cet acte qui offre un véritable avantage au receveur et qui coûte au donneur, est certainement considéré à ce jour comme un des paradoxes centraux de l’évolution. Et pourtant, chez les tigres, les abeilles, les dauphins, les lions, et diverses espèces de primates, l’altruisme est poussé jusqu’à l’adoption. Dès lors, comment la sélection naturelle aurait pu éliminer l’altruisme? Dans le cas particulier des insectes sociaux, cette substitution parentale avait déjà fait réviser à Darwin sa théorie de l’évolution par la sélection naturelle : le biologiste s’est en effet aperçu que les insectes non-reproducteurs qui adoptaient et assistaient les jeunes étaient porteurs d’une grande partie du bagage génétique de leurs parents. Darwin dut étendre sa théorie au groupe familial. Mais chez les mammifères dont l’homme, quel est l’avantage de l’acte d’adoption? La controverse au coeur de ce documentaire anime encore aujourd’hui le monde scientifique. Au cours des années qui suivent l’acte, l’adopté contribue t il statistiquement à la survie du parent adoptif et vice-versa? À l’extrême, chez l’homme comme dans le cas des sociétés de mole rats et de guêpes Polistes où certains individus reproducteurs sacrifient leur fécondité, doit on encourager l’adoption pour la survie de l’espèce? Tout en soulevant ces questions, ce documentaire étudie avec précaution chaque cas séparément car chaque comportement d’adoption a probablement évolué de manière autonome vers son propre modèle, son propre intérêt voire ... son propre désavantage.


L'Outil Animal

Auteur(s) : Bertrand Loyer, Guillaume Poyet
Réalisateur(s) : Guillaume Poyet

Des découvertes récentes en éthologie ont permis d'établir que des centaines d’espèces animales utilisent des outils. Les corbeaux de Nouvelle Calédonie, par exemple, se servent de brindilles pour extraire des larves d'insectes de leurs galeries ; les loutres de mer utilisent des pierres plates comme enclumes sur lesquelles elles brisent les coquilles d'oursins et d'ormeaux ; les fourmis couturières construisent des nids composés de feuilles cousues les unes aux autres au moyen de fils sécrétés par les larves de l'espèce. Jusqu’à récemment, on a cru qu’il était toutefois possible de différencier l'outil humain de l'outil animal dans la mesure où ce dernier n'est ni transmis ni accumulé. Quelques études sur le long terme de populations animales viennent prouver le contraire : l’outil chez les animaux est aussi culturel, certaines populations de chimpanzés se différencient des autres par leur tradition technique : elles cassent des noix grâce à des pierres. Fort de ces observations, trois questions centrales structurent exhaustivement les perspectives du documentaire : comment l'animal qui utilise l’outil transforme-t-il le monde? Par extension, comment cet animal transforme-t-il les autres? Et enfin, comment cet animal se transforme-t-il lui-même?


Entraide Animale

Auteur(s) : Nicolas Gabriel
Réalisateur(s) : Nicolas Gabriel

Certaines espèces ont appris à s’entraider sans s’agresser. L’intérêt? Échanger des biens et des services dans une véritable entraide que les scientifiques appellent symbiose. La recherche de protection contre les prédateurs, l’alimentation, le nettoyage, voilà ce qui s’échange volontiers dans ces entraides. Existant depuis la nuit des temps, ces échanges n’ont pas de frontières, ils se sont étendus à tous les écosystèmes de la planète. Des espèces très différentes ont appris à communiquer et à grouper leurs intérêts, pour faire des équipes gagnantes dans l’histoire de l’évolution. Des lagons paradisiaques où les crevettes nettoient les gueules des prédateurs aux sources du Nil où les oiseaux protègent les œufs de crocodile contre les redoutables varans, des protozoaires digestifs des termites jusqu’au rémoras adhérant aux raies géantes, ce film présente un panorama de ces fabuleux mariages d’intérêts, pour le meilleur et pour le pire.


Jeu Animal

Auteur(s) : Keebe Kennedy
Réalisateur(s) : Keebe Kennedy

Enfant, le jeu nous en apprend plus sur la vie que n’importe quelle autre activité. Notre capacité à jouer nous permet de devenir des individus coordonnés, adaptables et sociables. Mais nous ne sommes pas les seuls car les animaux aussi jouent. Pendant longtemps, le jeu animal était considéré comme différent du jeu humain mais il n’en est rien. Pourquoi les animaux jouent-ils, quelles sont les fonctions de cette activité souvent dangereuse et qui requiert tant d’énergie. Ce documentaire interdisciplinaire explore les raisons pour lesquelles le jeu est si fondamental dans le développement en décrivant des comportements de jeu chez des animaux aussi différents que les reptiles, les oiseaux et les mammifères. Il examinera enfin ce qui arrive aux jeunes animaux que l’on empêche de jouer. Tout comme chez les humains, les animaux privés de jeux deviennent des adultes dysfonctionnels et parfois même des tueurs en série.


Emotions Animales

Auteur(s) : Keebe Kennedy
Réalisateur(s) : Keebe Kennedy

L’étude du comportement animal laisse très peu de place aux explications d’ordre émotionnelles. On présente plutôt les sentiments chez les animaux comme des explications fonctionnelles du comportement face à une situation donnée. Cette notion d’émotion a tout simplement été passée sous silence, notamment dans les années 60, à l’apogée de l’expérimentation animale, puisqu’il était plus facile de priver les animaux de sentiments, notamment la tristesse et la souffrance, afin de pouvoir procéder sans culpabilité à toutes sortes de tests. Reconnaître des sentiments aux animaux implique certaines obligations morales…Les choses sont toutefois en train de changer… et de nombreux scientifiques qui étudient le comportement des animaux travaillent de plus en plus en tenant compte de ces émotions. D’ailleurs comment saurait-il en être autrement puisqu’il faut bien, pour comprendre un comportement, le comparer à une situation déjà vue quelque part, déjà comprise. Et quelle autre situation serait plus à même de nous aider à comprendre un comportement si ce n’est notre propre expérience, notre propre comportement et nos propres émotions…


Culture Animale

Auteur(s) : Emma Baus, Bertrand Loyer
Réalisateur(s) : Emma Baus

Dans les années cinquante, les macaques de l’île de Koshima au Japon se mirent soudain à laver dans la mer les patates douces que les chercheurs leur donnaient à manger. Cette innovation aurait pu rester anecdotique si les primatologues ne l’avaient nommée «pré-culture». La culture comme «propre de l’homme» était ainsi remise en question. L’étude des primates les plus évolués, nos cousins chimpanzés et bonobos, a depuis permis de préciser la notion de culture animale : des habitudes acquises par apprentissage entraînant l’émergence de traditions distinctes selon les communautés. Petit à petit d’autres sociétés évoluées ont rejoint la ronde des espèces cultivées : éléphants, dauphins, orques et même les corbeaux… Au travers d’exemples précis et d’images insolites, ce documentaire porte un regard nouveau sur le débat nature contre culture pour éclairer cette question paradoxale : «la culture est-elle naturelle?».


Le web animal

Auteur(s) : Nicolas Gabriel, Bertrand Loyer
Réalisateur(s) : Bertrand Loyer

Les insectes sociaux, comme les abeilles, les fourmis ou les termites ont toujours fasciné les hommes par la perfection de leur organisation. Pourtant, sans leur faculté à sécréter une substance (cire, glu, phéromone...) ces insectes ne seraient pas amenés à se regrouper. Les premiers rassemblements ont pu avoir lieu grâce aux sécrétions bâtisseuses comme la soie, cette fibre magique qui construit, qui unit et qui parle. Parmi toutes les sécrétions animales, la soie est un formidable vecteur d'information qui favorise les liens sociaux. Ainsi, d’étranges arthropodes tisseurs comme les chenilles, les embioptères, les araignées, les acariens et certaines fourmis utilisent la soie comme une matière «intelligente». Elle devient une véritable arme au service de ces sociétés souvent exposées aux prédateurs. Cette fabuleuse matière est leur moyen de communication, de transport, de protection, d'alimentation, de reproduction privilégié. A tel point que les ingénieurs en télécommunications s'en inspirent pour optimiser nos réseaux de télécommunication, à commencer par la gigantesque toile d'Internet. Le documentaire plonge au cœur de ces sociétés hautement organisées, dont certaines espèces sont rares, cachées aux quatre coins de la planète. Des techniques spécifiques de macro cinématographie, d'endoscopie, de microscopie électronique et de traitement par ordinateur permettent de s'immiscer dans un univers lilliputien pour nous dévoiler ses secrets.